Made in Meda et Compas d’Or: un record dont on peut être fiers.

Un passionné de Design aime le Compas d’Or.

L’histoire du prix est, en soi, un prix pour le talent créatif italien.

Le prix découle de la culture d’avant-garde développée par les grands magasins La Rinascente, qui en fut la créatrice et la promotrice lors deses premières années, guidée par le génie de Gio Ponti, animée par les idées et les stimuli de personnages du calibre de Marco Zanuso et Alberto Rosselli, baptisée par Albe Steiner – à laquelle on doit tant l’idée du nom que celle de sa marque.

Le Compas d’Or est encore aujourd’hui la mesure d’or de la beauté, un canon internationalement reconnu d’esthétique du produit (et même, dans de plus récentes années, du service).

A l’époque où prenait forme un secteur économique qui aurait – peu de temps après – créé le phénomène du Made in Italy, l’initiative du Compas D’Or fut précédée par quelques foires importantes.

Deux notamment, qu’il vaut la peine de citer aussi pour la façon dont elles rendent merveilleusement, dans leurs définitions, l’esprit de l’époque.

La première, dans le cadre de la IXe Triennale de 1951: “La forme de l’Utile”, où La Rinascente présente un appartement type pour quatre personnesavec une collection d’ameublements dessinée par Franco Albini.

La seconde, effectuée dans les locaux de la Rinascente en 1953: “L’esthétique du produit”, focalisée sur la beauté intrinsèque de la fonctionnalité, dans l’objet d’usage quotidien.

Canapés faits à la main BertO Meda

Nous voici arrivés à l’année fatidique: ce 1954 où voit le jour le prix Compas d’Or.

Et attention: dans la première édition déjà, au cours de laquelle ne sont attribués que 15 prix, un “Made in Meda” en reçoit déjà un.

Il s’agit d’un nom extraordinaire, qui depuis des décennies tient le flambeau de la créativité du Design italien dans le monde: Cassina.

Avec la chaise 683 dessinée par Carlo de Carli, Cassina figure parmi les 15 qui reçoivent un prix, comme la machine à écrire Lettera 22 d’Olivetti et quelques autres objets.

La sélection est extrêmement sévère, toute concentrée à exalter l’excellence, de même qu’à définir une figure professionnelle qui allait devenir centrale dans l’écosystème de la production industrielle dans les décennies suivantes: celle du designer.

Mais le prix de 1954 à Cassina ne fut que le premier d’une très belle série, qui fit que Meda se retrouva souvent dans les “crédits” de ceux qui retiraient le prestigieux prix lors des différentes éditions qui se sont ensuite succédées.

Nous ferons à la fin du post la liste de tous les prix qui ont été attribués – en quelque sorte – aussi à notre ville, soit parce que siège de l’entreprise gagnante, soit parce que ville natale du designer, soit parce que… à la fois entreprise et ville natale du designer, comme c’est le cas avec les prix de 1987 et de 2016!

Nous mentionnons chaque prix avec la motivation correspondante, quand nous avons réussi à la trouver.

Dans un certain sens, il est beau de penser que la valeur qui resplendit à Meda, quandon parle de Design, est aussi sous les réflecteurs grâce à ces merveilleux prix.

Le design-même du prix a une histoire particulière: le Compas de Goeringer, qui est considéré comme l’instrument utilisé en sculpture pour identifier, dans l’espace, les meilleurs rapports de proportion, ceux à la base de la plus classique mesure du beau, la section d’or.

Carlo de Carli Compas d'Or

1954, Meda – Compas d’Or à:

Cassina pour la Chaise mod. 683 (design Carlo De Carli)

Motivation du prix:

Parmi les innombrables chaises présentées par la productionrécente, dans laquelle il y a un recours excessif aux fantaisies formelles et faciles à imiter, cette chaise est l’exemple d’une réelle “originalité” d’auteur.
Dans la discipline formelle de la chaise, objet principalement fonctionnel, cette production réalise, dans son exécution impeccable l’emploi de méthodes techniques modernes (bois massif modelé et contreplaqué imprimé) avec une “composition structurale” des élémentsqui rendent cette “pièce”, à laquelle est attribué le Prix “La Rinascente Compas d’or 1954”, simultanément un exemple d’essentialité formelle et de composition structurale et en font un véritable “modèle typique”.

1970, Meda – Compas d’Or à:

Cassina pour le Fauteuil “Soriana” (design Afra et Tobia Scarpa)

Motivation du prix:

Dans le domaine difficile d’une nouvelle inventive du meuble rembourré, le Compas d’Or est attribué au fauteuil Soriana, en considération de la complexité de l’image obtenue avec des moyens de construction d’une remarquable simplicité et cohérence.

1979, Meda – Compas d’Or à:

Cassina pour le Fauteuil-CanapéMaralunga (design Vico Magistretti)

Antonio Citterio Compas d'Or

1987, Meda – Compas d’Or à:

Antonio Citterio pour le système d’assises Sity (production B & B Italia)

Motivation du prix:

Le Jury de la XIVe édition a délibéré de conférer le Prix Compas d’or 1987 au système d’assises “Sity” pour l’engagement constant de l’Entreprise strictement intégré avec la contribution du designer qui a conduit à la réalisation d’un produit typologiquement avancé en relation avec les changements des attitudes comportementales de l’homme à la maison.
C’est le point de départ d’un processus de renouvellement dans un secteur qui depuis trop longtemps limitait l’engagement des designers, contraints à travailler uniquement dans le cadre de la tradition.

1994, Meda – Compas d’Or à:

Antonio Citterio pour le système chiffonniers Mobil (production Kartell)

Motivation du prix:

L’objet suggère l’idée d’un travail de bureau plein de souplesse et caractérisé par un style de pensée jeune et novateur. Toutes les solutions technico-formelles sont convergentes et cohérentes.
Exemplaire le choix de la relation évidente entre le matériel métallique du support et le plastique translucide et coloré du meuble à tiroirs.

2004, Meda – Compas d’Or à la carrière à:

Rosario Messina (fondatore Flou)

Motivation du prix:

Une vocation de plusieurs dizaines d’années de recherches approfondies de design et confort, dans ce secteur spécialisé aux profondes diversités culturelles nationales, est à l’origine de l’affirmation de cette entreprise sur le plan international.
L’excellence de sa production et communication, tout au long de son histoire, représente une contributionà la valorisation du design italien etde ses produits dans le monde.

2016, Meda – Mention d’Honneur Compas d’Or à:

Flexform pour le fauteuil A.B.C.D. (design Antonio Citterio)

Maîtres tapissiers BertO Pierluigi Pauletto

Meda est notre ville.
La ville où nos fondateurs Fioravante et Carlo Berto ont décidé de construire l’histoire de notre entreprise (et une petite partie de l’histoire du design italien).

Notre rêve est justement de diffuser dans le monde cette nouvelle façon de travailler, et de rendre en outre disponible le “savoir-faire” dela ville des Compas d’Or!

A Meda en effet vous pouvez trouver une concentration et une synthèse du savoir-faire le plus élevé dumonde entier, où convergent des savoirs uniques, tant pour le développement de technologies avancées, que pour le plus grand nombre de plumes qui ont résolu les complexités de conception les plus importantes au monde.

Un architecte d’intérieur est en mesure de vous faire vivre l’expérience du design made in Meda grâce à l’activité de BertO.
Réalisezvotre projet. Demandez tout de suite votre consultation à nos architectes d’intérieur!

Demandez maintenant votre consultation réservée et réalisez votre projet d’ameublement avec les architectes d’intérieur BertO Made in Meda.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *