Communiquer le travail artisanal. La marque patinée laisse la place aux cals sur les mains de ceux qui travaillent.

La Repubblica et les Artisans

Depuis toujours nous suivons, avec un mixte d’admiration et d’envie, les approches sophistiquées de communication et de marketing des grandes marques de notre secteur.

Eh bien, depuis quelques temps, nous avons remarqué que… les mains sont revenues au premier plan… et cette chose au fond nous flatte un peu.

Nous qui ne sommes jamais sortis de la “dimension laboratoire “, nous nous retrouvons aujourd’hui ces seigneurs qui ont toujours volé mille milles au dessus de nous, qui pendant des dizaines d’années n’ont jamais montré de mains sur le canapé, qui parlent tout à coup de nos arguments: maestria artisanale, durée, manualité de l’usinage, capacités transmises de génération en génération.

Fini les mannequins inaccessibles, finis les clichés faramineux, finis les effets spéciaux.

Nossignore: les lumières s’allument maintenant sur une chose que – figurez-vous – nous aussi nous avons: les mains.

Nous savons, en tant qu’artisans, qu’un des défis principaux de notre futur – le professeur Stefano Micelli en personne nous l’a dit, ici à Meda – concernera le « savoir communiquer ».

Vu certaines campagnes de communication, on a cependant tendance à penser que le “savoir artisanal” fait partie des principaux défis de beaucoup.

Et si dans le passé nos photos pouvaient difficilement rivaliser avec celles des “stars” du secteur, bah, nos mains au contraire…

Berto Maitre Artisan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *