Jeunes, travail artisanal, qualité. Réflexions après la deuxième session de #divanoXmanagua.

https://blog.bertosalotti.fr/wp-content/uploads/2013/02/divanoxmanagua2.jpg

Nous avons travaillé tous ensemble – nos artisans, la classe des étudiants du Centre AFOL, les designers, un artisan de Cabiate que nous ne connaissions pas, quelques personnes simplement curieuses – à l’armature en bois et à ses sophistications (n’oublions pas que #divanoXmanagua sera un canapé de très haut niveau pour son travail artisanal et son design).

Après la première session dédiée au travail conceptuel du design, cette fois nous nous sommes retroussés les manches, et nous sommes entrés totalement dans la dimension du “faire”.

Et tout de suite les problèmes ont commencé.

Comment confier le travail de l’armature à un menuisier?

Comment réaliser un capitonné sur toutes les superficies du canapé?

Comment faire en sorte que le rembourrage de ce travail ne crée pas des “accoudoirs avec une bosse”?

Comment créer une assise à douceur différenciée?

Mais aussi…

Comment se dit baslètta en italien?

Cela a été très intéressant, et quelques fois aussi amusant, entre les designers qui tenaient la barre de la qualité très haute, les maîtres artisans qui devaient fermer la bouche pour ne pas voler les réponses aux “invités”, une étudiante universitaire et quelques “hôtes” ayant de l’expérience dans le métier qui secouaient la tête en disant « ce n’est pas possible, cela ne peut pas se faire ».

Les meilleurs d’entre nous ont été, comme cela arrive souvent, les jeunes.

Motivés et attentifs, mais aussi désenchantés et spirituels, ils ont montré quelques signes d’embarras sincère devant les problématiques que nous, experts et surtout personnes totalement plongés dans le métier,  étalions devant eux.

Mais quand les questions étaient simplifiées et reformulées en des termes plus proches de leur expérience, bah, quelle satisfaction entendre un jeune de 15 ans dialoguer avec Monsieur  Carlo, tapissier depuis 50 ans!

Les enseignants présents ont eux aussi été gratifiés, et ne perdent pas l’occasion de répéter quelle expérience extraordinaire leurs étudiants sont en train de vivre… peut-être ne réalisent-ils pas que pour nous l’expérience est encore plus extraordinaire.

En effet, nous sommes en train de comprendre dans les faits et dans le travail, quel incroyable capital humain nous avons grâce à ces teen-ager, trop souvent décrits comme paresseux et puérils, alors qu’ils sont attentifs, intéressés et constructifs.

Notre engagement pour valoriser cette ressource continue – non seulement dans les prochaines sessions du 3/3 (Rome), 14/3, 28/3 (Meda) et 11/4 (Milan, FuoriSalone VenturaLambrate) – mais aussi à travers l’intense travail de communication et de p.r. que nous faisons pour #divanoXmanagua, qui commence déjà à donner ses fruits.

Bientôt, nous vous raconterons combien de personnes, de blog et d’entêtes de journaux ont déjà parlé du projet durant ces phases initiales. Entre temps, ici vous trouverez le Storify de la session d’hier.

Merci à tous, en espérant vous voir à Rome le 3/3!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *